Eric Ferrière revient sur son départ

Il y a une semaine, le président de l’USLCF Eric Ferrière a annoncé qu’il allait démissionner de son mandat pour des raisons professionnelles. Une décision difficile à prendre mais qui devenait inéluctable. Avec nous, il revient sur ce choix et aussi sur ses deux années de présidence.

 Souvenir fort de la mandature, la remise du label Excellence

 

Président, votre annonce a surpris tout le monde. Quelles en sont les raisons ?

Eric Ferrière. "Je me trouve à un moment charnière dans ma carrière professionnelle, avec une évolution importante dans mon milieu. Je devais me réinvestir dans mon métier, ce qui va impliquer moins de disponibilité pour le club. Le peu de temps qui va me rester n’est pas compatible avec une présidence telle que je la pratiquais. Je le sais depuis début septembre, il a fallu le mettre en place. Maintenant, je reste un bénévole du club et un membre du comité directeur et aussi le premier supporter de l’USLCF.

Beaucoup de travail a été accompli, quelles évolutions vous ont donné le plus de satisfactions ?

Il y a en a quatre. D’abord, la structuration de l’école de foot. Elle était évidemment déjà performante mais avec un nombre d’enfants croissant, il était important de développer encore la formation des éducateurs, améliorer l’encadrement. Ce travail a été récompensé par l’obtention en deux ans du Label Excellence. Quand on sait que seulement 167 clubs sur les 16 000 en France l’ont, ce n’est pas rien. C’est une reconnaissance nationale. Ensuite, il y a la féminisation du club, avec l’équipe seniors et maintenant une équipe U14, des petites filles à l’école de foot. Et ce n’est pas seulement dans le domaine sportif, des bénévoles, des dirigeantes, des éducatrices nous ont rejoints. Je suis aussi content que l’équipe Une se maintienne en championnat National 3 et aussi de l’accession de la 2, ce qui réduit le fossé entre les deux équipes. Sans oublier bien sûr les trois coupes Régionales ! Enfin, je suis fier d’avoir ouvert le club sur l’extérieur, d’avoir été entouré de bénévoles de qualité, qu’il y ait de nouvelles têtes, chez les partenaires économiques également, comme de nos excellentes relations avec la Mairie… Et n’oublions pas le partenariat signé avec Saint-Etienne.

Quels sont les enjeux pour la future équipe dirigeante ?

Je pense que le club doit aller vers la création d’une école de football féminine, afin d’obtenir le label Elite. On n’est pas loin. Il faudrait aussi réussir l’accession de l’équipe 3, afin que les joueurs qui sortent des jeunes aient trois niveaux de pratique en Seniors, ouvrir aussi à d’autres disciplines, comme le futsal. Enfin, c’est un avis personnel, je pense que pour des raisons économiques, démographiques et de compétitivité, va se poser la question d’une entente Nord-Bassin. C’est une vision à long terme… Mais c’est une autre histoire !

 

Pour terminer, je voudrais remercier l’ensemble des personnes avec qui j’ai pu partager cette passion du club, tant par l’enthousiasme que par la dynamique qu’ils ont pu apporter. Vive l’USLCF ! »